Publié le 16 Juin 2013

La reine Elizabeth met à l’honneur un professeur israélien pour s’opposer au boycott académique

Par Uriel Attal

 

Dans le cadre de l’anniversaire de la Reine d’Angleterre, sur la liste des honorés, figure le nom du professeur David Newman de l’Université Ben Gourion pour préconiser le partenariat académique entre les pays et pour son opposition au boycott universitaire britannique d’Israël.

3579212664

Le professeur David Newman, doyen des sciences humaines et des sciences sociales à l’Université Ben-Gourion du Néguev, recevra le prix pour sa promotion du partenariat universitaire entre la Grande-Bretagne et d’Israël. Il est l’un des principaux défenseurs du partenariat académique entre les deux pays, et un militant clé contre le boycott universitaire britannique d’Israël.

Rejoignez-nous sur Facebook

Les prix décernés par l’Officier de l’Ordre de l’Empire britannique sont donnés pour une réalisation importante ou d’un service dans un rôle local important dans toute activité, y compris les personnes dont le travail s’est fait connaître au niveau national dans leur domaine choisi.

Newman a grandi au Royaume-Uni et vit en Israël depuis 1982.

En réponse à l’annonce de son prix, Newman a déclaré : « je suis très honoré de recevoir ce prix. Promouvoir la coopération scientifique entre Israël et le Royaume-Uni est de la plus haute importance, ce qui prouve que la science va au-delà des frontières des conflits politiques ». «La science ne doit jamais devenir otage des tentatives politiques de boycott ou d’exclusion. Je suis particulièrement heureux que le prix soit décerné à quelqu’un qui encourage la coopération scientifique dans les sciences humaines et des sciences sociales, car il s’agit d’un élément important de la pensée scientifique et philosophique, en complément des nombreux projets de coopération qui existent entre les deux pays dans les domaines des sciences de la vie et de la médecine ».

Commentant ce prix, l’ambassadeur britannique en Israël, Matthew Gould a dit : « le professeur Newman a été une voix importante et puissante pour les liens universitaires entre la Grande-Bretagne et Israël, à un moment où ces liens ont été critiqués par certains. Je suis ravi qu’il soit honoré pour son travail ».

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer