Publié le 23 Juin 2013

Gaz : Israël assure ses besoins énergétiques pour les 25 prochaines années à venir

Par Serge Dahan

 

Selon un communiqué des services du Premier ministre Benjamin Netanyahu, le gouvernement israélien a décidé dimanche de réserver 540 milliards de m3 (BCM) de sa production de gaz naturel issu de champs offshore pour sa consommation intérieure.

187880782

“Le cabinet a approuvé aujourd’hui la décision d’accroître la quantité de gaz réservé à l’économie israélienne pour la porter à 540 milliards de m3 (BCM)”, indique le communiqué, publié à l’issue de la réunion hebdomadaire du gouvernement.

Rejoignez-nous sur Facebook

“Même en tenant compte des prévisions faisant état d’une hausse de la consommation de gaz, cela permettra d’assurer les besoins du pays pour au moins les 25 ans à venir”, précise le texte.

Les réserves de gaz naturel d’Israël sont estimées à environ 850 BCM et devraient atteindre 900 BCM après la découverte récente du gisement de Karish, à 75 kilomètres à l’ouest du port de Haïfa.

En se basant sur ces prévisions de production, le gouvernement israélien a ainsi décidé d’attribuer 60% de sa production de gaz naturel au marché intérieur et les 40% restant, soit environ 360 milliards de BCM, à l’exportation. Une commission officielle avait recommandé l’an dernier de fixer le pourcentage de gaz produit susceptible d’être exporté à un niveau sensiblement supérieur de 53%.

Mais le gouvernement a du faire des concessions aux défenseurs de l’environnement et aux partis de gauche qui souhaitaient que les ressources soient avant tout destinées au marché intérieur pour faire baisser les prix de l’énergie pour les consommateurs israéliens.

“Israël a reçu un cadeau de la nature – des quantités énormes de gaz. Grâce à la décision que nous venons de prendre aujourd’hui, tous les citoyens israéliens bénéficieront de ce don. Nous ferons baisser le coût de la vie dans le domaine de l’électricité (…)et nous investirons dans le bien-être des citoyens grâce aux profits que tirera l’Etat des exportations de gaz”, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu, cité dans le communiqué.

M. Netanyahu avait indiqué dans un discours la semaine dernière que les recettes qu’Israël retirera de ces exportations devraient atteindre 60 milliards de dollars (environ 45 milliards d’euros) durant les 20 prochaines années. Ces dernières années, plusieurs champs offshore ont été découverts aux larges des côtes israéliennes, dont deux particulièrement prometteurs: Tamar, avec des réserves estimées à 250 BCM, dont l’exploitation a commencé en mars, et Leviatan, avec 540 BCM, dont la production débutera en 2016.

Jusqu’à 2011, Israël importait 43% de son gaz d’Egypte via un gazoduc traversant la péninsule du Sinaï. Mais les livraisons de gaz égyptien ont été totalement interrompues à la suite d’une série d’attentats contre ce gazoduc dans le Sinaï.

Le recours au gaz pour produire de l’électricité est beaucoup moins polluant que le charbon et le fioul aujourd’hui utilisés pour 60% de la production d’électricité en Israël.

Les champs gaziers de Tamar et de Leviatan sont conjointement exploités par le groupe énergétique américain Noble Energy et par trois compagnies israéliennes — Delek, Isramco et Dor Alon. Le groupe australien Woodside Petroleum a signé en décembre dernier une lettre d’intention pour l’achat de la production de 30% de Leviatan.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer