Publié le 9 Juin 2013

Dani Dayan accuse Ashton de diaboliser les implantations juives

Par Eric Hazan

 

Exceptionnellement, le Guardian a publié vendredi 7 juin 2013, un article d’opinion signé par l’ancien président du Conseil de Yesha, Dani Dayan. 

F121029YA01-635x357

L’article de Dani Dayan est placé dans un endroit bien en vue dans le Guardian, journal considéré comme très critique et même hostile envers Israël.  Un article qui a fait plus de 500 commentaires sur le site Internet du journal, déchainant les passions, les échanges et la réflexion. Il écrit que la solution à deux Etats est une incapacité à penser à de nouvelles façons créatives d’atteindre la coexistence. « (…) Ce que nos détracteurs qualifient de «colonies» ne sont pas une menace pour la paix. D’autres doivent reconnaître que nous faisons partie de la solution » écrit-il.

Dayan accuse Ashton d’une ignorance délibérée. De même, il évoque sa rencontre avec l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair. A la fin de la conversation, Dayan l’avait invité à visiter les implantations de Judée Samarie (Cisjordanie), mais Blair a refusé et a répondu : «Je vais les voir de mon hélicoptère » « D’hélicoptère ? » répondit Dayan à Blair, vous ne voyez pas leur visage, les yeux qui vous regarde, la réalité sur le terrain, et vous ne pouvez pas nous comprendre ».

Selon Dayan, les dirigeants du monde préfèrent rester dans leur ignorance.

Dani Dayan explique ce qu’il appelle la justice morale des implantations juives en Judée-Samarie. Il écrit également que les implantations juives en Judée-Samarie (Cisjordanie) ont été construites sur des terres vides. S’il y a des litiges civils en matière de propriété de la terre, ils doivent être réglés devant les tribunaux. Dayan note que la Judée -Samarie a suffisament d’espace pour beaucoup de Juifs, d’Arabes et pour une véritable coexistence entre eux.

Dani Dayan rappelle aux lecteurs du Guardian que «Shiloh, Hébron, Beit El et d’autres villes sont le berceau de la civilisation juive. L’idée qu’un Juif ne puisse pas vivre sur ces sites est inacceptable et immoral ».

Enfin, face à la déclaration de la secrétaire Ashton, que les implantations sont un obstacle à la paix empêchant la solution à deux Etats, Dayan affirme que ce qui a empêché en 2000 et à nouveau en 2008 un accord de paix est le refus d’Arafat puis celui d’Abbas de signer cette même paix. Dani Dayan écrit que la solution à deux Etats nuit à la réflexion à de nouvelles façons créatives d’atteindre la coexistence. Et, dans un premier temps, il recommande à Ashton et à ses collègues d’arrêter la diabolisation des implantations.

Ce n’est pas la première fois que Dayan obtient un important forum international pour la publication de ses articles. Il y a environ un an, Dani Dayan publiait un premier article très bien placé et mis en valeur dans le New York Times Award.

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer