Publié le 9 Mai 2013

Nouvelle révélation accablante sur le « prisonnier X »

Par Faouzi Ahmed

 

Selon un rapport australien, cité par le quotidien libanais asSafir,  l’agent australien qui travaillait pour le compte du  Mossad israélien, Ben Zieger alias le « Prisonnier X » et  qui a été retrouvé mort dans une prison israélienne en 2010, a été en fait arrêté après son implication dans une opération de renseignement israélien secret pour récupérer les corps de trois  soldats israéliens tués lors de l’invasion du Liban en 1982.

3_wm&91;1&93;_wa

Selon la télévision australienne , Zieger a causé  par inadvertance la mise en échec d’ une mission secrète du Mossad en 2007 consistant à récupérer  les corps de trois soldats israéliens tués lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982.

Selon un ancien commandant dans la vallée de la Bekaa , un dénommé Ziad Homsi, cité dans le rapport de la télévision australienne , « Zieger a révélé aux services de renseignements militaires libanais son nom et le nom d’un autre agent libanais. »

Homsi a affirmé dans une déclaration à la chaîne ABC australienne, que « le Mossad l’avait contacté  en 2007, qu’il a voyagé en Chine sous prétexte d’assister à une conférence ».

Toujours selon ABC, « Homsi a été contacté  par un Syrien qui lui a dit que son frère travaille en Europe pour récupérer les corps des  trois soldats  israéliens capturés lors de la bataille de Sultan Yacoub dans la vallée de la Bekaa ».

Homsi a déclaré que lors de la réunion  » on lui a dévoilé  le lieu où sont les corps des trois soldats  israéliens  mais qu’il avait besoin  de trouver un moyen pour extraire leurs restes et les garder »,  soulignant que » la mission a échoué après son arrestation le 16 mai 2009 par les forces spéciales libanaises pour être  condamné à 15 ans de prison pour espionnage pour le Mossad ».

Homsi a passé trois ans de sa peine.

La chaîne a déclaré que « le crime de Zieger a été de révéler l’identité de Homsi  à un  homme libanais qui cherchait  à devenir un agent double et qui travaillait  pour le compte des services de renseignements militaires libanais ».

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer