Publié le 28 Mai 2013

Le plan économique de Kerry rejeté par le Hamas

Par Faouzi Ahmed

 

Le Mouvement du Hamas a révélé que le plan économique, visant à faire revivre la situation palestinienne, en Judée Samarie (Cisjordanie), et soulevé par le Ministre Américain des Affaires étrangères, John Kerry, représente « une diffusion de l’illusion et de la tromperie pour l’opinion publique, ainsi qu’une perte de temps en faveur de l’occupation israélienne ». 

«Nous ne devons pas croire le plan de Kerry, il ne doit pas nous tromper et nous devons avertir tout le monde pour ne pas suivre de tels projets», a affirmé le porte-parole du Mouvement, Faouzi Barhoum, sur sa page officielle sur Facebook.

Barhoum a également ajouté : « les administrations américaines ont toujours diffusé de tels plans et programmes égarés qui ont aidé l’occupation à finaliser la totalité de ses plans et projets de judaïsation extrémistes et racistes ».

« Les visites répétées de Kerry dans la région et ses nombreuses rencontres avec le Président de l’AP, Mahmoud Abbas « suscitent de nombreux doutes quant à l’avenir de réconciliation et à celui des droits du peuple palestinien et sa résistance », a ainsi souligné le porte-parole du Hamas.
Il a noté, par ailleurs, « le sujet du retour aux négociations représente le plus dangereux projet pour l’unité du peuple palestinien et ses droits, en raison de la pression pratiquée par l’administration américaine sur l’AP et à travers la diffusion d’une illusion donnée au peuple palestinien à d’autres moments, en trompant le public, qualifiant cette initiative de bonne volonté de la part de l’occupation israélienne véhiculée par John Kerry et d’autres ».

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer