Publié le 2 Mai 2013

Le Hamas rejette l’initiative de la Ligue arabe

Par Samuel Guedj

 

La reformulation de l’initiative arabe de 2002 ne trouve guère davantage grâce aux yeux des Palestiniens que des Israéliens, qui y voient une concession gratuite à Israël.

hamas1

« L’initiative arabe est un tout. Nous n’aimons pas l’idée de l’amender », a expliqué le négociateur palestinien Mohammad Chtayyeh.

« S’agissant d’échanges de territoires, nous avons dit clairement que nous voulions un Etat sur les lignes de 1967. Donc tout échange doit porter sur des territoires équivalents en taille et en qualité et résulter de négociations », a-t-il précisé, s’opposant à tout « paiement d’avance de la part des Arabes pour des négociations avec Israël ».

Le Hamas, au pouvoir à Gaza, a catégoriquement rejeté l’initiative arabe.

« Notre position sur ce sujet est claire et le Hamas a rejeté l’initiative et le principe même d’échange de territoires », a affirmé dans un communiqué Salah Bardawil, un dirigeant du Hamas, qui ne reconnaît pas Israël, contre lequel il prône la lutte armée.

Cette idée « légitime la colonisation et l’accaparement de la terre de Cisjordanie et de Jérusalem occupée », a-t-il estimé, reprochant à la Ligue arabe de ne pas s’élever plus fortement contre la colonisation.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer