Publié le 14 Mai 2013

Israël : la cure d’austérité adoptée

Par Samuel Guedj

 

C’est officiel, la rigueur et l’austérité s’abattent en Israël. Le gouvernement israélien a adopté mardi matin, après des discussions marathon, un budget de rigueur pour 2013 et 2014 qui a suscité un début de fronde sociale et qui se traduira par des coupes de 648 millions d’euros dans les dépenses de la Défense.

Money_IL_WV

La décision de réduire le budget de la Défense (qui représente quelque 15% des dépenses totales) de trois milliards de shekels (648 M EUR) et non pas de quatre milliards (860 M EUR) comme le préconisait le ministre des Finances Yaïr Lapid, a été prise à la suite notamment de l’intervention du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« L’armée israélienne doit poursuivre sa cure d’amaigrissement mais nous avons aussi besoin de plus d’Iron Dome« , a affirmé lundi M. Netanyahu dans un communiqué en référence au système de défense antimissile et anti-roquette.

M. Lapid, un centriste qui a réalisé une percée aux législatives de janvier en se présentant comme le champion des classes moyennes, avait préconisé une réduction des dépenses de Défense dans le cadre des efforts pour limiter le déficit budgétaire à 4,65% du PIB cette année et à 3% en 2014.

Mais la cure d’austérité qu’il veut imposer, lui a valu un déluge de critiques dans les médias et un début de contestation sociale dans la rue.

Pour tenir compte de mécontentement général, le gouvernement a amendé quelque peu les propositions de M. Lapid.

Le ministre des Finances a également renoncé à imposer la TVA pour les touristes qui aurait porté un coup à ce secteur pourvoyeur d’emplois. Le gouvernement a, en revanche, décidé de procéder à des coupes cette année de 2% dans les budgets de tous les ministères et de 3% l’an prochain. Par ailleurs, la hausse de 1% de la TVA à 18% interviendra le mois prochain.

Le projet de budget sera soumis à la Knesset (Parlement) pour adoption avant la fin juillet.

Samedi, plus de 10.000 Israéliens ont défilé à Tel Aviv et dans d’autres villes du pays pour dénoncer les propositions « pour les riches ». Il s’agissait de la plus grande manifestation depuis la vague de contestation sociale sans précédent qui avait secoué Israël durant l’été 2011. D’autres manifestations sont prévues dans la semaine.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer