Publié le 7 Mai 2013

Congrès Juif Mondial : réélection sans surprise de Ronald Lauder

Par Eric Hazan

 

ronald-lauderLa 14e assemblée générale du Congrès Juif Mondial (WJC) qui s’est tenu à Budapest du 5 au 7 mai a réélu sans surprise Ronald Lauder à la Présidence de l’organisation internationale.

Le Congrès Juif Mondial est une fédération internationale de communautés et d’organisations juives, fondée en 1936 à Genève. D’après sa charte, le Congrès Juif Mondial a pour but premier d’être le « bras diplomatique du peuple juif ».

Ronald Lauder, 69 ans, est l’héritier de la famille Lauder, propriétaire entre autre du géant des cosmétiques, Estée Lauder ; il est Président du CJM depuis 2007.

Sa fondation, la « Ronald S. Lauder Foundation » œuvre à la reconstruction des communautés juives en Europe centrale et de l’Est.

Il est membre de la plupart des grandes organisations juives américaine ou internationales, la conférence de Président, le Joint, le KKL, l’ADL (Anti-Defamation League) ou l’université Brandeis. Il a également été ambassadeur des Etats-Unis en Autriche.

L’assemblée générale a procédé en outre à un renouvellement de son organigramme. Chella Safra, de Sao Polo, au Brésil, sera la prochaine trésorière du Congrès Juif Mondial, alors que David de Rothschild prend la présidence de son conseil d’administration.

Chella Safra, 62 ans, est une figure de l’importante communauté du Brésil de ces dernières décennies. Elle est membre de l’exécutif brésilien du Keren Hayessod.

David De Rothschild a été président du Fonds Social Juif Unifié et de l’Appel Unifié Juif de France avant de prendre la Présidence de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Il est né à New York où ses parents s’étaient refugiés, fuyant le nazisme. Après la nationalisation de la Banque familiale par le gouvernement socialiste français en 1981, il créé une nouvelle banque d’affaires, Rothschild et Cie et dirige également les activités bancaires de la branche anglaise de la famille NM Rothschild & Sons depuis la réunion des deux établissements.

Le Congrès juif mondial avait choisi de tenir son assemblée générale en Hongrie, à Budapest, pour marquer sa solidarité avec la communauté juive hongroise, victime de plusieurs actes antisémites ses derniers mois, depuis la montée périlleuse du parti d’extrême droite, antisémite et antisioniste, le Jobbik.

Rejoignez-nous sur Facebook

 

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer