Publié le 18 Avr 2013

Vidéo : un salafiste égyptien menace la France d’être la suivante après Boston

Par Samuel Guedj

 

Un salafiste égyptien, le Sheik Murgan Salem met en garde la France qu’elle pourrait être la suivante sur la liste après l’attentat de Boston si elle persiste à se battre au Mali.

BOSTON-ISLAM

Alors que les attentats de Boston n’ont toujours pas étés revendiqués ils sont néanmoins « un avertissement pour les États-Unis et l’Occident, en particulier pour la France qui mène une guerre contre l’Islam » a déclaré l’intégriste Musulman.

Deux bombes ont explosé pendant le Marathon de Boston lundi, tuant trois personnes et en blessant plus de 150 personnes.

Dans une vidéo de la télévision égyptienne traduite par le Middle East Media Research Institute (MEMRI), le prédicateur salafiste égyptien, Sheik Murgan Salem, a déclaré qu’il ne savait pas qui était derrière l’attaque mais que : « si cela a été fait par des moudjahidines (des combattants islamistes) il serait comme un message à l’Amérique et à l’Occident : nous sommes encore en vie… Nous ne sommes pas morts ».

« Ce n’était pas au niveau d’Al-Qaïda. C’était très amateur » a dit le prédicateur, qui s’est vanté d’une relation étroite avec Oussama ben Laden. « Les normes et les techniques d’Al-Qaïda sont beaucoup plus élevées » a-t-il ajouté.

«Mais peu importe qui l’a fait » dit-il, le message est clair « nous pouvons vous frapper quand et où nous voulons » a dit Salem, louant les progrès réalisés dans « la guerre avec l’Amérique » au cours des 30 dernières années, en particulier le déplacement de la guerre des pays arabes sur le sol américain.

Il est probable que « des gens amers de la politique et de l’arrogance de l’Amérique et de l’Europe ont effectué l’attaque » dit-il, notant qu’ils auraient pu être nés aux États-Unis.

Pour le Sheik Murgan Salem, la France qui a conduit la première croisade et qui dirige maintenant la guerre contre l’Islam au Mali, met en garde la France que si les choses ne changent pas, les Français vont « goûter au châtiment amer pour leurs actions ».

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer