Publié le 24 Avr 2013

Laurent Fabius soutient la discrimination commerciale d’Israël dans l’UE

Par Serge Dahan

 

Israel Made In PalestineDans une lettre envoyée à la ministre des Affaires étrangères de l’UE, Catherine Ashton, Laurent Fabius et 12 autres ministres des Affaires étrangères demandent qu’elle fasse adopter à l’avenir par l’ensemble de l’UE des directives et des règlement contre Israël.

La moitié des Etats de l’Union Européenne a avisé la ministre des Affaires étrangères de l’UE, Catherine Ashton de leur soutien à un étiquetage par les entreprises de leur pays des produits des “colonies israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem-​​Est”. A ce sujet, ces Etats demandent à Ashton d’arrêter des directives soumises à approbation avant d’agir réellement.

Vendredi après-​​midi, l’agence de presse française (AFP) a publié une lettre envoyée à Ashton le 12 avril, portant la signature de 13 des 27 ministres des Affaires étrangères de l’UE. Parmi les signatures, celles des ministres des Affaires étrangères de Grande-​​Bretagne, de France, des Pays-​​Bas, d’Autriche, d’Espagne, du Danemark, de Malte, du Luxembourg, de Belgique, du Portugal, de Finlande, d’Irlande et de Slovénie.

“Nous accueillons chaleureusement votre engagement à œuvrer avec les collègues commissaires pour préparer les directives de l’UE entière sur l’étiquetage de la production des colonies” lisait-​​on dans la lettre envoyée à Ashton. “Ceci est un pas important pour garantir une application correcte et cohérente de la protection des consommateurs de l’UE et de la législation sur l’étiquetage, ce qui est en exécution de nos engagements antérieurs et est pleinement compatible avec la politique de longue date de l’UE relative aux colonies israéliennes dans les Territoires Palestiniens Occupés… Nous sommes prêts à vous aider à faire avancer cette importante tâche.”

Début mars, le gouvernement néerlandais a élaboré des directives pour son secteur privé sur l’étiquetage des produits des “colonies israéliennes”. Les Pays-​​Bas ont été le deuxième pays à procéder ainsi à la suite de la Grande-​​Bretagne, qui a applique cette politique depuis déjà quelques années. Selon les directives, les produits suivants seront estampillés : les légumes et fruits frais, le vin, le miel, l’huile d’olive, le poisson, le bœuf, les poulets ; les œufs, tout comme les cosmétiques, produits dans “les colonies d’Israël sur les Hauteurs du Golan, à Jérusalem-​​Est, en Cisjordanie, ou dans les territoires palestiniens.”

Quelques jours après la publication des directives, le gouvernement néerlandais a fait marche arrière et a déclaré que les nouvelles directives n’étaient pas un ordre officiel et étaient plutôt un projet qui devait être encore développé et mis à l’essai. Les Pays-​​Bas qui ont été effrayés par la réaction violente d’Israël, ont décidé de relâcher la pression pour obtenir le soutien des autres pays européens.

La lettre envoyée par les 13 ministres des Affaires étrangères est un autre pas en direction de l’étiquetage des produits obtenus dans les “colonies”. La lettre ne contient pas de décision ou d’ordres officiels, mais plutôt une demande qu’Ashton dégage des directives et des règlements pouvant être adoptés à l’avenir par l’ensemble de l’UE.

Rejoignez-nous sur Faceboook

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer