Publié le 12 Avr 2013

Israël Road Trip #4 : Ein Hod, le village d’artistes

Par Ysa

 

 

Niché en hauteur au creux d’une colline plantée d’oliviers et de sapins d’où l’on aperçoit au loin la mer, Ein Hod est un petit village, fier de 500 âmes, qui a une particularité, celle d’abriter des femmes et des hommes, musiciens, peintres, sculpteurs, potiers, écrivains, qui ont en commun l’amour des métiers de l’art.

111250

Ce village est né au milieu du moyen âge. Il s’appelait alors Ein Yioud et de nombreuses familles arabes y avaient élu domicile. Lors de la guerre d’indépendance en 1948, il fut pris par l’armée Israélienne et abandonné par ses habitants. En 1949, une poignée d’immigrants décidèrent de le faire renaître mais sans succès, ils le laissèrent très vite pour partir vers d’autres contrées.

111264

En 1953, Marcel Janco, peintre et architecte d’origine Roumaine, adepte du « Dadaïsme », qui s’était réfugié a Tel-Aviv en 1942 décidait de faire de ce village un village d’artistes. Il y créa le groupe « Horizons nouveaux »,  les maisons abandonnées furent restaurées et de nouvelles furent érigées ;  la vie du village se mit en place lentement mais surement. Aujourd’hui, l’endroit est dirigé par une assemblée générale, sorte de petit conseil municipal qui régit le village. Si l’on souhaite y habiter, il faut exercer un métier ayant trait à l’art artisanal ou à l’art de la scène et être accepté par l’assemblée.

Vous avez envie de flâner dans les ruelles ensoleillées, de regarder le soleil se refléter sur les vieilles pierres, de sentir l’odeur des oliviers, d’écouter le vent dans les arbres et de découvrir de belles oeuvres, je vous emmène dans les petites rues de ce village pittoresque.

111611

111612

Toutes les maisons sont en pierre de Jérusalem, les contours de fenêtres, les barrières, les portes sont souvent peintes en bleu, ça donne un air provençal à l’ensemble. Beaucoup de verdure et de fleurs entourent les bâtisses. Les bougainvilliers sont en fleurs toute l’année et le village est planté en majorité d’oliviers très anciens.

111613

La galerie de Marcel Janco avec son bureau

Les ruelles ensoleillées et bordées de fleurs qui laissent parfois entrevoir un magnifique panorama.. et le silence que l’on entend, que l’on écoute, que l’on respire. Ce calme dont on s’imprègne et qui confère à ce lieu une grande place pour la rêverie.

111619

Et lorsque nous poussons les portes des maisons et que nous pénétrons dans les petits ateliers  une sorte de magie s’empare de nous. Les couleurs de l’arc en ciel sont partout, textures  vives qui ravissent les yeux, tons chauds qui nous enveloppent et nous rassurent, teintes jaunes et orangers qui donnent une touche ensoleillée, chaleur des matières que l’on caresse, enchantement des formes et ce bleu, toujours ce bleu omniprésent dans le paysage et dans les oeuvres artistiques quel bonheur….

111638

 

111641

111643

Dix  artistes résidents ont reçu une récompense israélienne pour leurs oeuvres que ce soit en peinture, sculpture, arts plastiques, mais aussi littérature, poésie, dance ou encore cinéma.

Rejoignez-nous sur Facebook

Pages: 1 2

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer