Publié le 12 Mar 2013

Une nuit de Seder singulière au Royaume de Galice

Par Déborah Partouche – lemondejuif.info

 

Depuis l’Inquisition espagnole en 1492, la paisible ville espagnole de Ribadavia n’avait pas tenu le moindre seder. Cette année, la première nuit de Pâques sera une nuit différente des autres nuits.

Après plus de cinq siècles, la ville de Ribadavia s’apprête à fêter Pessah et à renouer avec sa mémoire juive.

barrio-judio-rivadabia

Le premier Seder aura lieu le 25 mars prochain dans le vieux centre-ville de Ribadavia, en plein cœur de son ancien quartier juif, organisé par l’office du tourisme de la municipalité locale et en partenariat avec le centre d’études médiévales, une association de Ribadavia qui étudie l’histoire des Juifs ibériques avant leur expulsion pendant l’Inquisition espagnole commencée en 1492.

L’historien Abraham Haim, président honoraire du centre, dirigera le seder, selon les informations de La Voz de Galicia, un journal local. Le public est invité pour une contribution aux frais d’un peu moins de 30€, a indiqué le journal. La ville s’attend à quelques dizaines de convives.

Le projet vise à accroître le tourisme à Ribadavia et à insuffler un nouveau souffle dans son ancien quartier juif.

Comme beaucoup de villes espagnoles, une importante communauté juive vivait à Ribadavia où elle fut forcée d’émigrer ou de se convertir pendant l’Inquisition.

Depuis les années 1990, plusieurs villes et villages en Espagne et au Portugal ont entrepris des projets touristiques qui mettent en valeur leur passé juif.

Ribadavia est une ville liée non seulement au vin, mais aussi à la présence du peuple hébreu. Son quartier juif est le plus éminent de Galice, tant pour son importance passée que pour son bon état de conservation. Le commerce du vin ribeiro était, du reste, presque exclusivement l’apanage des Juifs. Au Moyen Âge, il se buvait déjà en Italie, en Hollande, en Allemagne et en Angleterre. De plus, ce furent les Juifs qui perfectionnèrent la culture des vignes, en tirant parti du sol en terrasse et en étendant le réseau d’irrigation. Le quartier juif s’articule autour de la plaza de la Magdalena.

Rejoignez nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer