Publié le 14 Mar 2013

Netanyahu arrache in extremis un accord de gouvernement

Par Robert Langlois – lemondejuif.info

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est parvenu hier, in extremis, à conclure un accord de gouvernement avec le centre-droit et la droite religieuse. Selon les médias, aux termes de cet accord, le ministère de l’Éducation, qui constituait le principal écueil, doit être attribué à Yesh Atid, le parti de Yaïr Lapid, qui deviendra ministre des Finances. Yesh Atid (« Il y a un Avenir » en hébreu), parti laïc et libéral, récolte ainsi les fruits de sa spectaculaire percée lors des élections législatives du 22 janvier avec 19 élus sur 120.

thCA1ZI21A

Le ministère de l’Intérieur, poste également disputé, sera en revanche accordé au Likud, le parti de droite dirigé par M. Netanyahu, a précisé la radio militaire. Le Premier ministre prendra les Affaires étrangères en attendant la fin du procès pour abus de confiance de l’actuel titulaire Avigdor Lieberman, son allié électoral et leader du parti Israël Beiteinu.

La formulation finale de l’accord et du programme gouvernemental devaient être ratifiée tard hier soir lors d’une nouvelle rencontre entre MM. Netanyahu, Yaïr Lapid et Naftali Bennett, le chef de file de Bait Ayehoudi (« Foyer juif »), un parti nationaliste religieux qui a lui aussi réalisé une bonne performance électorale (12 députés).

La signature officielle de l’accord devrait avoir lieu aujourd’hui, selon la radio publique.

Puis, M. Netanyahu se rendra samedi soir chez le président Shimon Peres pour lui annoncer qu’il a réussi à mobiliser une majorité en vue d’un gouvernement.

Le vote d’investiture devrait avoir lieu lundi, soit deux jours seulement avant l’arrivée du président Obama en Israël et dans les territoires palestiniens, a ajouté la radio.

Selon la deuxième chaîne de télévision privée : «Netanyahu a dû céder aux exigences de Yaïr Lapid et sort personnellement affaibli de l’épreuve de force qu’il a engagée ». De son côté, Aviv Drucker, un analyste de Channel 10, une autre chaîne privée, a noté que le prochain gouvernement israélien « serait orienté à droite aussi bien sur le plan politique qu’économique ». Ce commentateur a souligné que les ministres qui seront chargés du dossier palestinien et du développement des implantations sont des « durs ». Car c’est un fervent partisan des implantations, Uri Ariel, numéro 2 du parti Bait Ayehoudi, qui devrait obtenir l’Habitat, le ministère supervisant notamment la construction dans les implantations juives.

Bait Ayehoudi va aussi contrôler la commission des Finances du Parlement qui joue un rôle important dans le financement des implantations. De plus, la radio publique a précisé que la prochaine majorité comprendrait, outre l’alliance Likud-Israël Beiteinu (31 élus), Yesh Atid, Bait Ayehoudi et le parti centriste HaTnouha, de l’ancienne chef de la diplomatie Tzipi Livni, qui a obtenu le ministère de la Justice.

Mais pour mobiliser une majorité, M. Netanyahu a dû renoncer à son alliance avec les deux partis ultraorthodoxes, Shass (11 élus) et le Judaïsme unifié de la Torah (JUT, ashkénaze, 7 députés). Il n’est pas parvenu à les rallier en raison de leur opposition résolue à la conscription des jeunes juifs ultraorthodoxes, exigée à la fois par Yaïr Lapid et Naftali Bennett et le temps n’était plus aux négociations.

Au total, cette majorité va compter 68 députés sur 120. Le nombre de ministres sera limité, comme l’exigeait Yaïr Lapid, à 21 ou 22 en comptant le Premier ministre, contre une trentaine dans le gouvernement sortant. En outre, sept à huit vice-ministres devraient également être nommés. Naftali Bennett va obtenir le ministère du Commerce et de l’Industrie.

Rejoignez nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer