Publié le 12 Mar 2013

« Je ne savais pas que ma petite Anne était aussi profonde » Otto Frank (père d’Anne Frank)

Anne Frank, née le 12 juin 1929 en Allemagne, ayant vécu aux Pays-Bas, est décédée à Bergen-Belsen le 12 mars 1945, environ deux mois avant la capitulation de l’IIIème Reich. 

anna-franck

Anne écrivait ses lettres pour elle seule jusqu’au jour où, à la radio de Londres, elle entend une déclaration du ministre de l’Éducation du gouvernement néerlandais en exil : « il faudrait rassembler et publier tout ce qui a trait aux souffrances du peuple néerlandais pendant l’occupation allemande. » 

Rêvant de devenir journaliste et écrivaine, elle décide alors de témoigner et de publier un livre après la guerre, son journal devant servir de base. Elle entame un travail de réécriture supprimant les passages qu’elle juge peu intéressants comme ceux par exemple qui ont trait à la relation conflictuelle entre ses parents et en ajoute d’autres, tout en continuant, parallèlement, son journal intime.

110 000 Juifs ont été déportés des Pays Pas pendant l’occupation allemande nazie, seuls et uniquement 5000 ont survécu.

Anne Frank n’a pas survécu…

C’est son père, Otto Frank, survivant de la Shoah qui récupère son journal intime après la guerre et décide de le publier.

Et, au fil des parutions de son livre à travers le monde, Anne Frank s’est affirmée non seulement en tant qu’écrivain mais aussi en humaniste, devenant emblématique de la Shoah et plus généralement de la persécution.

Eleanor Roosevelt, lors de la première parution de livre aux Etats-Unis déclara : « un des plus sages et bouleversants témoignages sur la guerre et son impact sur les êtres humains que j’aie jamais lu ».




Et le Time Magazine en 1999, lors d’une publication sur les personnes les plus influentes du vingtième siècle choisit Anne Frank :

« Les passions déchaînées par ce livre suggèrent qu’Anne Frank appartient à tous, qu’elle s’est élevée au-dessus de la Shoah, du Judaïsme, de la féminité et du bien, pour devenir une icône du monde moderne – la moralité individuelle assaillie par le mécanisme de la destruction, insistant sur le droit de vivre, questionnant et espérant pour le futur de la condition humaine. »

Déborah Partouche – (c) Le Monde Juif .info | Photo : DR

*** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT ***

Depuis plus de six ans maintenant, Le Monde Juif .info travaille sans relâche pour apporter à ses lecteurs des infos pertinentes avec une ligne éditoriale pro-Israël assumée. Nous avons gagné ensemble de nombreuses batailles contre la haine du Juif et d’Israël. Les grands médias sont attentifs à nos publications. De nombreux responsables politiques français, jusqu’à l’Élysée, prennent le pouls de notre communauté juive, à la lumière de nos articles, de nos analyses, de nos coups de gueules. Depuis plus de six ans, Le Monde Juif .info a réussi à s’autofinancer sans jamais faire appel à la générosité de ses lecteurs, et ce même quand le site a été victime à plusieurs reprises de cyber-attaques de la part des ennemis du peuple juif. Aujourd’hui, Le Monde Juif .info est à la croisée des chemins. Nous avons besoin du soutien de nos lecteurs pour franchir un cap et donner un nouveau souffle à notre formidable équipe. Nous savons que nous pouvons compter sur vous tous et comme le disait si bien Theodor Herzl : “Dans la détresse, nous restons unis, et alors nous découvrons soudain notre force”.




Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer