Publié le 22 Mar 2013

Coupe du Monde de la FIFA 2014 : Israël – Portugal, malheur au vaincu

Par Robert Martinez – lemondejuif.info

 

Israël est l’une des grandes surprises du début des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014. Les Israéliens occupent aujourd’hui la deuxième place du Groupe F, derrière une Russie qui a remporté tous ses matches jusqu’ici, mais devant les redoutables Portugais qu’ils accueilleront ce vendredi 22 mars à Tel-Aviv, dans une rencontre qui s’annonce déjà décisive pour la suite des événements.

Israël, 74eme au classement mondial de la FIFA, affronte le Portugal, 7éme au classement mondial. Dans un match qui s’annonce déséquilibré sportivement, l’équipe d’Israël joue son match le plus décisif pour continuer à espérer de décrocher la seconde place du groupe qualificatif pour les matchs de barrages de la Coupe du Monde.

Tomer Hemed aura la responsabilité d’animer le secteur offensif de son équipe contre les Lusitaniens. L’attaquant de Majorque sait que son équipe va jouer gros contre Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers. En cas de victoire, la qualification pour le Brésil deviendrait une vraie possibilité. Une défaite, en revanche, porterait un coup sévère aux espoirs des Israéliens d’être présents au Brésil. « Nous sommes tous conscients de l’importance de ce match. C’est très clair pour nous mais nous connaissons aussi nos qualités. Je crois que nous avons le talent suffisant pour prendre les trois points. Ce qui est sûr, c’est que nous ferons tout pour y arriver. » annonce le numéro 10.

Israël n’en est pas à son coup d’essai. Ces dernières années, la sélection est restée en course jusqu’au bout des qualifications, et ce dans plusieurs compétitions importantes. Hemed n’a rien oublié de tout cela, et comme représentant de la nouvelle génération, il ne veut pas que l’histoire se répète. « Nous avons de très bons joueurs depuis quelque temps, mais nous n’avons jamais été capables de franchir le dernier palier. C’est exactement ce que nous voulons faire cette fois-ci. Il y a un excellent groupe et nous sommes très unis » affirme l’attaquant, meilleur buteur israélien dans ces qualifications, avec cinq réalisations en trois matchs.

L’équipe dirigée par Eli Guttman n’est pas seulement composée de jeunes joueurs. Elle s’appuie également sur une vieille garde dont les principaux représentants sont Dudu Aouate, Tal Ben Haim et Yossi Benayoun, qui partagent tous avec Hemed, la caractéristique de jouer dans des grands championnats européens. « C’est fondamental pour nous d’avoir ces joueurs, car ils sont habitués au très haut niveau. Cela nous permet d’avoir une expérience internationale importante et de la transmettre aux plus jeunes dans l’équipe » a estimé l’attaquant.

Avec huit buts inscrits en onze rencontres, l’avant-centre de 25 ans affiche une moyenne impressionnante en sélection. Il espère bien sûr continuer sur sa lancée pour aider ses coéquipiers à décrocher les trois points contre le Portugal qu’il considère comme une grande équipe. « Évidemment, Cristiano Ronaldo sort du lot, mais quand vous prenez cette équipe joueur par joueur, vous vous apercevez qu’il y a beaucoup de qualité à chaque poste » admet l’Israélien. « On a pu s’en rendre compte lors du dernier EURO. Par conséquent, nous allons devoir être à notre meilleur niveau si nous voulons être à la hauteur de nos espoirs. »

Des espoirs partagés par le public israélien, passionné s’il en est et qui trouve dans le ballon rond un peu de distraction dans un contexte international agité. « Aujourd’hui, ça va mieux dans le pays » analyse Hemed avec optimisme. « Il n’en reste pas moins que chaque moment de bonheur que nous pouvons offrir à nos supporters est le bienvenu. Je ne connais pas de gens plus enthousiastes pour le football que les Israéliens. Mes compatriotes sont toujours au courant de nos résultats et si nous battons le Portugal, ce sera une véritable fête » prévoit-il.

Pour conclure, le joueur de Majorque livre son analyse sur ce qui est nécessaire au football israélien pour progresser. « Nous devons obtenir de bons résultats, bien sûr, et aller au Brésil serait merveilleux » confie-t-il. « Mais nous devons aussi exporter plus de joueurs. C’est de cette façon que nous pourrons avoir plus de talents à notre disposition et être régulièrement présents dans les grandes compétitions. »

 

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer