Publié le 26 Fév 2013

L’ourson Ted dérape sur les Juifs et Hollywood aux Oscars.

Par Déborah Partouche – lemondejuif.info

 

OSCARSOn savait que Ted était un ourson salace, qui passe son temps à draguer, à boire des bières et à fumer de la drogue devant des navets, mais ce dimanche, il a réussi l’exploit à mettre furax  la Ligue Anti-Diffamation et le Centre Simon Wiesenthal.

Seth MacFarlane, présentateur de cette 85e cérémonie des Oscars et créateur de l’ours en peluche politiquement incorrect Ted, héros du film éponyme sorti en 2012, avait invité le caustique animal à faire quelques blagues sur scène avec l’acteur Mark Wahlberg.

Les blagues prononcées sur la scène des Oscars par le présentateur de la soirée ont suscité des commentaires choqués, notamment de la Ligue Anti-Diffamation qui s’est élevée contre un sketch sur les Juifs et Hollywood.

Dès le début du sketch, Ted a nommé certaines stars juives présentes dans la salle, puis se faisant passer pour un Juif en se rebaptisant Theodor Shapiro, il a assuré, qu’ainsi, il lui sera plus facile de travailler dans la « confrérie de la synagogue secrète » de l’élite d’Hollywood.

« Je tiens à donner de l’argent à Israël et à continuer à travailler à Hollywood pour toujours » a dit l’ourson Ted. « Tu es un idiot » répliqua l’acteur Wahlberg. Le sketch a été accueilli par des sourires mitigés.

La Ligue Anti-Diffamation et le Centre Simon Wiesenthal ont jugé la blague « offensante et tout, sauf drôle » ajoutant que « ce sketch, pour un public non averti parmi les deux milliards de téléspectateurs de la cérémonie des Oscars, qui connaissent peu ou rien d’Hollywood ou de la fausseté de tels stéréotypes sur les Juifs, renforce l’idée que les « Juifs contrôlent Hollywood » et qu’il soit accepté par ce public comme un fait ».

« Bon, ça n’a pas marché », tranchait d’emblée le Los Angeles Times, qualifiant la soirée de « longue, complaisante et ennuyeuse ». « Comme attendu, Seth MacFarlane a été parfois vulgaire et gentiment offensant, mais malheureusement, il n’était pas très drôle », ajoute le journal.

Variety, la Bible des professionnels d’Hollywood, a déploré une cérémonie « globalement dépourvue de spontanéité » et The New Yorker a pincé le nez devant une soirée « agressive, déplaisante et sexiste ».

 

Rejoignez notre page officielle Facebook lemondejuif.info en cliquant sur ce lien et en likant notre page !

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer