Publié le 11 Fév 2013

La littérature israélienne à l’honneur !

 

Par Muriel Bensimon – lemondejuif.info

 

AARON

Aharon Appelfeld est l’un des 10 finalistes du prestigieux « Man Booker International Prize ».

Fondé en Angleterre en 1969, le prix, décerné tous les deux ans, est considéré comme l’un des plus importants du monde des prix littéraires.

C’est la société Booker McConnel qui crée et commandite le prix, lequel s’appelle, originellement, « Booker-McConnell Prize», souvent abrégé en « Booker Prize ».

En 2005 apparaît le Prix International Man Booker qui s’adresse à tout auteur vivant, peu importe sa nationalité, décerné à un auteur vivant auteur de fiction de langue anglaise ou dont les livres sont généralement disponibles en traduction dans la langue anglaise.

Il vise à exposer les écrivains de différents pays et des nations à un public de lecteurs supplémentaires.

Aharon Appelfeld est né le 16 février 1932 en Roumanie. Sa mère est tuée en 1940 alors que le régime roumain commence sa politique meurtrière envers les Juifs.

Aharon Appelfeld connait le ghetto puis la séparation d’avec son père et la déportation dans un camp à la frontière ukrainienne en 1941.

À l’automne 1942, il parvient à s’évader et se cache dans les forêts d’Ukraine pendant plusieurs mois. Il est ensuite recueilli par l’armée rouge et traverse l’Europe pendant des mois avec un groupe d’adolescents orphelins. Arrivé en Italie et, grâce à une association juive, il s’embarque clandestinement pour Israël où il arrive en 1946.

Il se retrouve dans un camp de jeunesse, puis dans une école agricole. Suivent son service militaire en 1949.et l’université en 1952 à 1956. Diplômé de l’université hébraïque de Jérusalem, il renoue avec sa culture d’origine, en étudiant au département de yiddish. À la fin des années 1950, il décide de se tourner vers la littérature et se met à écrire, en hébreu, sa « langue maternelle adoptive ». Il a longtemps enseigné la littérature à l’université Ben Gourion du Néguev.

Il récuse avec force le statut d’« écrivain de la Shoah » et revendique la vocation universelle de son œuvre.

Les livres de Aharon Appelfeld sont traduits en français, bonne lecture !

 

 

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer