Publié le 13 Juil 2017

Elle reproduit le Parthénon avec 100 000 livres bannis et censurés, à l’emplacement où les Nazis brûlèrent des milliers d’ouvrages juifs en 1933

Marta Minujín, célèbre artiste plasticienne argentine et véritable monument vivant du pop-art latino, vient d’ériger  le « Parthénon des livres », en Allemagne, dans le cadre de la 14e édition de la Documenta de Kassel (Cassel). Cette œuvre monumentale consiste en fait en une réplique à taille réelle du célèbre Parthénon grec, fabriquée à partir de 100 000 exemplaires de livres censurés et interdits. Une manière de symboliser la résistance face à la répression politique.

Née en 1943 à Buenos Aires, amie d’Andy Warhol avec lequel elle a réalisé plusieurs collaborations, Marta Minujín s’est rendue célèbre pour ses happenings artistiques de grande envergure. Avec l’aide des étudiants de l’université de Cassel, elle a identifié plus de 170 livres qui sont censurés, ou qui ont été censurés dans divers endroits du monde, pour des raisons politiques ou religieuses. Elle a utilisé plus de 100 000 livres pour construire une réplique à taille réelle du fameux temple grec, une œuvre qu’elle a elle-même défini comme étant comme « la plus grande, la plus géniale et la plus politique » de l’ensemble de toute  sa carrière artistique.

Ce temple à la gloire des livres bannis, dénonçant la censure sous toutes ses formes, est érigé sur un lieu bien spécifique : la Friedrichsplatz de Cassel, esplanade où les Nazis brûlèrent 2.000 livres dans le cadre des autodafés de 1933.  Tout un symbole ! À la fin de la performance, le temple sera démonté, et les livres, au lieu d’être brûlés, seront offerts au public.

►►► Démotivateur.fr | Photo : DR

Recherche