Publié le 11 Mai 2017

Haine d’Israël : le mouvement « En Marche » de Macron investit deux candidates pro-palestiniennes

La République En Marche, le mouvement fondé par Emmanuel Macron a officialisé, jeudi 11 mai, une première liste de ses candidats investis aux élections législatives de juin.

Deux de ses 428 candidats se sont illustrés en 2014, lors de l’opération antiterroriste israélienne à Gaza, dans leur soutien à la « cause palestinienne ».

Investie dans le secteur 7 des Bouches-du-Rhône, Haouaria HADJ-CHIKH, ex-communiste et melenchoniste, a participé à Marseille à une manifestation pro-Hamas. « Pas besoin de répondre aux provocations de la LDJ… Et arrêtez de crier Allah akbar [Dieu est le plus grand, en arabe] dans la manif, après les gens pensent que c’est une guerre de religion », avait-elle lancé aux partisans du groupe terroriste islamiste palestinien.

Sur sa page Facebook, elle arbore un drapeau palestinien en photo de couverture.

Investie dans le secteur 4 de la Drôme, Latifa CHAY, ex-conseillère municipale socialiste, a cosigné une lettre ouverte d’élus socialiste dénonçant le soutien unilatéral de Hollande au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Capture d’écran page Facebook Latifa CHAY

« En cela, vous rejoignez totalement la position personnelle de votre prédécesseur Nicolas Sarkozy, qui se disait être « l’ami d’Israël » plutôt que l’ami du droit international et de la paix. Vous, un cran au-dessus, vous recherchez des « chants d’amour » pour un État qui viole chaque jour un peu plus le droit d’un peuple à son indépendance, des « chants d’amour » pour un peuple qui colonise une terre à la barbe de la communauté internationale sans que personne n’arrête cette ignominie », pouvait-on lire dans cette lettre ouverte.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : Le Monde Juif .info

Recherche