Yossi Avraami
Publié le 27 Avr 2017

Colère du député Meyer Habib sur le meurtre de Sarah Halimi : « Pourquoi ce quasi-silence des médias ? »

agence immobilière Transalion

Ces derniers jours, je me suis entretenu à plusieurs reprises avec M. William Attal qui me tient informé de l’avancement de l’enquête relative au meurtre de sa sœur Sarah Halimi, défenestrée parce que juive le 27 mars dernier rue Vaucouleurs dans le Quartier de Belleville à Paris.

Très ému mais très digne, M. Attal, qui a eu accès au dossier judiciaire, m’a rapporté que l’enquête avait semble-t-il mis au jour des actes de torture et de barbarie commis avant la défenestration, et que je ne peux décemment détailler ici.

Je le remercie de sa confiance.

Par ailleurs, il semblerait que l’auteur, musulman – djihadiste ? – d’origine malienne, aurait crié « Allah Akbar » à deux reprises alors que la victime le suppliait d’arrêter.

M. Attal a évoqué la présence dans le dossier d’un enregistrement audio de plus de six minutes, qui a été réalisé pendant le crime par smartphone par Monsieur D., un voisin de confession juive.

Il m’a également affirmé que des policiers dépêchés sur place, avaient de manière incompréhensible, attendu de longues minutes avant de neutraliser l’auteur.

Peut-être cette hésitation à agir est-elle la conséquence de la mort d’un ressortissant chinois quelques jours plus tôt lors d’une interpellation par la BAC du 19ème arrondissement ?

Il m’a confirmé enfin que sa sœur ne cessait de lui faire part de la peur que lui inspirait l’individu, qui la traitait régulièrement de « sale juive ».

Le meurtre de Sarah Halimi est un meurtre à caractère antisémite.

Pourquoi ce quasi-silence des médias qui rend ce crime plus insupportable encore, surtout quand on voit le tsunami qui a suivi l’affaire « Théo » ?

Je rappelle qu’en pleine instruction, le Président de la République, ainsi que plusieurs célébrités, étaient allés rendre visite à l’hôpital au dénommé Théo.

Là, rien …

Pourquoi la police a-t-elle mis si longtemps à intervenir ? Pourquoi les voisins n’ont-ils pas tenté de s’interposer ? Ces zones d’ombre devront être éclaircies.

Député de la Nation, je ne me tairai pas et ne tournerai pas la page.

C’est pourquoi j’ai demandé à la famille de mandater mon ami, l’avocat pénaliste Gilles-William Goldnadel pour représenter la partie civile aux côtés de Me Buchinger dans cette affaire. Ce qu’elle vient de faire.

Par ailleurs, ce matin, j’ai été reçu Place Beauvau par le Ministre de l’Intérieur Matthias FEKL. Il m’a écouté avec beaucoup d’attention et de gravité. A ce stade, n’ayant pas eu accès au dossier, il n’a pu se prononcer sur le fond, notamment en ce qui concerne l’action – ou l’inaction ? – de la police. En tout état de cause, l’affaire est aujourd’hui en entre les mains de la Justice.

Je vais demander dès aujourd’hui un entretien avec le Procureur de la République pour évoquer cette affaire.

Je suis déterminé à tout faire pour que toute la vérité soit faite le plus vite possible.

Nous le devons, je le dois à la mémoire de cette femme extraordinaire, médecin, qui a consacré sa vie aux enfants et qui est partie à la veille de Pessah dans des circonstances tragiques, torturée et défenestrée en plein Paris en 2017.

Meyer Habib – Député de la 8e circonscription des Français de l’étranger  | Photo : DR

Yossi Avraami

Recherche

Yossi Avraami