Publié le 4 Fév 2017

Marine Le Pen persiste : « Interdire le port de la kippa pour lutter contre le fondamentalisme »

MLP

La candidate du Front national à la présidentielle Marine Le Pen a réitéré vendredi qu’elle interdirait les signes religieux ostensibles dans l’espace public, si elle est élue à la présidence de la République.

« Je réclame l’interdiction du voile, et de fait, parce qu’en France tout le monde doit être traité au même niveau, l’interdiction dans l’espace du public de la kippa. La situation de danger dans laquelle nos compatriotes juifs vivent aujourd’hui est telle que ceux qui mettent aujourd’hui la kippa sont aujourd’hui une ultra-minorité parce qu’ils ont peur d’être agressés », a expliqué la dirigeante frontiste dans une interview accordée à la chaîne israélienne Arutz 2, diffusée vendredi soir.

« Je sais que je leur demande un sacrifice. Mais je pense que la lutte contre le fondamentalisme islamiste doit être un projet commun », a-t-elle ajouté.

En 2012 déjà, Mme Le Pen avait appelé à une interdiction des signes religieux dans l’espace public, tout en considérant que la kippa ne posait pas de problème.

« Il est évident que la kippa ne pose pas de problème dans notre pays, mais notre pays a changé et cet équilibre fragile que nous avions trouvé dans l’exercice des religions a été bouleversé par une immigration massive, depuis maintenant une vingtaine d’années, qui a changé la donne », avait-elle déclaré sur TF1.

« Je demande à nos compatriotes juifs, ce petit effort, ce petit sacrifice sûrement, mais qui permet une égalité entre les exigences que l’on demande aux uns et aux autres. Je suis sûre qu’une grande partie d’entre eux sont tout à fait prêts à faire ce petit sacrifice », avait ajouté la présidente du FN.

Dans cet entretien, la dirigeante frontiste avait fait valoir que si elle avait « demandé que cette interdiction ne frappe que le voile », alors « évidemment, immédiatement (elle) aurait été brûlée en place de Grèves pour islamophobie ».

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche