Publié le 2 Fév 2017

Décret Trump sur l’immigration : « Vous qui hurlez avec les loups, essayez de vous informer avant de former une opinion »

agence immobilière Transalion

trump-medias-musulmans

On peut aimer ou détester Trump, être pour ou contre sa politique, le trouver sympathique ou éminemment antipathique mais il faut avoir un minimum d’honnêteté et savoir de quoi on parle quand on évoque la mesure prise récemment à l’endroit de sept pays et qu’on veut absolument faire passer pour une interdiction de la venue des Musulmans aux États-Unis. C’est absolument faux! D’ailleurs, et si c’était le cas, pourquoi alors n’aurait-on pas interdit aux ressortissants d’Égypte, de Turquie, d’Arabie saoudite, du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, d’Indonésie, etc… de venir? Non !

Le texte est très clair et très précis à ce sujet, c’est une interdiction provisoire, de 90 jours, pour les ressortissants de 6 pays qui sont tous en guerre civile et où il n’y a pas de services consulaires fonctionnels pour enquêter sur les personnes demandant un visa et de se donner ainsi le temps de s’organiser de façon à éviter que des terroristes infiltrés ne rentrent aux États-Unis. Ni plus, ni moins. Pour l’Iran, c’est simplement le fait qu’il n’y a ni services consulaires, ni ambassade dans ce pays qui continue, malgré les accords nucléaires qui ont été signés, à faire scander à la foule tous les vendredis depuis 40 ans « Mort à l’Amérique »!!!

Il y a eu « un glitch », c’est vrai, pendant 36 heures entre les différents services qui a eu pour conséquences d’avoir détenu dans les aéroports quelques personnes qui étaient munies de visas ou possédaient une carte-verte mais cela a été vite réglé. Ce n’est ni étonnant, ni extraordinaire qu’une nouvelle administration qui n’est pas suffisamment équipée en personnels fasse une erreur de la sorte due à une mauvaise transmission et donc une interprétation erronée par les services d’immigration aux frontières. Ironiquement le Secrétaire d’Etat et celui de la Justice, normalement en charge de cette loi, n’ont pas encore été confirmés en raison de l’obstruction des Démocrates au Sénat qui ont reporté arbitrairement d’une semaine, comme la loi d’ailleurs les y autorise, l’audition des personnes désignées à ces postes! Pour mémoire, tous les candidats à des postes ministériels aussi bien de Clinton que d’Obama, ont été confirmés en un ou deux jours, sans la moindre obstruction des Républicains. La réciproque ne s’est pas faite.

Pour ceux qui demandent pourquoi on n’en a pas fait autant avec l’Arabie saoudite, d’où venaient la plupart des terroristes du 11 Septembre 2001, la réponse est simple. Dans ce pays, comme dans les autres pays, musulmans, occidentaux, africains, asiatiques ou autres, les États-Unis disposent de services consulaires fonctionnels tout à fait capables de traiter toutes les demandes de visas.

La presse américaine de gauche, pléonasme, à la fois anti Trump, masochiste et malhonnête, a fait passer, toute honte bue et à des fins politiques uniquement, cette mesure pour de la discrimination envers les Musulmans. Rien n’est moins vrai. La presse étrangère, particulièrement la presse « française copier-coller », lui a emboîté le pas sans même questionner la véracité des faits.

Petite précision d’importance: la liste des 6 pays a été décidée par… l’administration Obama qui était encore au pouvoir il y a 12 jours seulement. Obama qui avait lui-même interdit l’entrée du pays aux citoyens irakiens pendant six mois.

Alors pour ceux qui se sont révoltés et ont hurlé avec les loups, sans connaître les faits exacts, essayez de vous informer avant de former une opinion…

Eber Haddad | Photo : DR

Recherche