Ba-hit
Publié le 26 Avr 2016

Un archéologue égyptien : « Les Juifs sont des menteurs, le Pharaon de l’Exode n’était pas Égyptien »

agence immobilière Transalion

EGYPTE-EXODE

Un haut responsable des antiquités égyptiennes a accusé le peuple juif de mentir sur les origines du pharaon du livre de l’Exode hors d’Égypte des Hébreux sous la conduite de Moïse.

« Les Juifs sont des menteurs, le Pharaon de l’Exode n’était pas Égyptien », a affirmé le Dr. Moustafa Waziri, Directeur Général des Antiquités de Louqsor, dans un entretien accordé au quotidien égyptien al-Youm al-Sabih.

« Le souverain qui a régné sur l’Egypte à cette période était un étranger issu des Hyksos, un peuple d’envahisseurs. Ethniquement, il ne pouvait pas être pharaon. Les Juifs ont utilisé le terme pharaon que pour accuser nos ancêtres égyptiens », a-t-il poursuivi.

Selon certains archéologues de l’Égypte antique, l’épisode de l’Exode pourrait se situer à la fin du règne des Hyksos. Affaiblis militairement, les Hyksos, qui ont régné plus d’un siècle sur les Égyptiens, auraient été chassés du pays après une révolte des autochtones. Les Hébreux, proches des Hyksos, auraient alors été réduits en esclavage par le nouveau pharaon.

En 2014, un chroniqueur égyptien du journal Al-Youm Al-Sabih, Ahmad al-Gamal, avait préconisé de poursuivre en justice Israël afin d’obtenir des compensations financières pour les Dix plaies que l’Égypte a subies lors de l’Exode du peuple d’Israël.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche