Yossi Avraami
Publié le 25 Août 2014

Gaza : violentes accusations de Mélenchon contre Israël et les Juifs de France

agence immobilière Transalion

MELENCHON

La haine d’Israël est une pathologie quasiment incurable, mais pour certains ,elle est un remède énergique après un coup de mou, le président démissionnaire du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, s’est livré dimanche à de violentes accusations contre Israël et les Juifs de France.

« Où est-elle passée la communauté internationale pendant qu’était martyrisée la population de Gaza ? », a fustigé l’ex-candidat à la présidentielle, félicitant la jeunesse française qui a su se mobiliser, avec une « discipline parfaite » et « en défense des malheureuses victimes de guerre à Gaza. », lors du discours de clôture de l’université d’été du Front de Gauche.

Relativisant les attaques contre les lieux de culte et les commerces juifs lors des manifestations anti-israéliennes, le fait de « quelques énergumènes », le député européen a affirmé que les manifestants anti-israéliens ont su « se tenir digne et incarner mieux que personne les valeurs fondatrices de la république française ».

« Ces valeurs sont que nous sommes toujours du côté du faible et de l’humilié parce que nos valeurs, c’est liberté, égalité et fraternité. Pas la paix aux uns, la guerre aux autres. Nous ne croyons pas à un peuple supérieur aux autres. », a-t-il lancé sous les applaudissements des militants.

Accusé d’avoir pris parti pour Israël, le président français François Hollande, cible favorite du tribun populiste, s’est vu quant à lui reproché par Mélenchon d’avoir conduit la France à donner « des blancs-seings à la violence et à la brutalité », oubliant lui-même avoir déroulé en 2001 le tapis rouge au Boucher de Damas,Bachar al-Assad ou les exactions de ses amis chinois contre le Tibet.

ASSAD

« Si nous avons quelque chose à dénoncer c’est ceux de nos compatriotes [juifs]qui ont crû, bien inspirés, d’aller manifester devant l’ambassade d’un pays étranger ou d’aller servir sous ses couleurs les armes à la main. », a accusé Mélenchon, alors que lors de la manifestation de solidarité avec Israël organisée par le Crif, une minute de silence pour les victimes palestiniennes et israéliennes avait été observée.

« Nous n’avons peur de personne. N’essayez pas de nous faire baisser les yeux. Peine perdue. Je voudrais dire au CRIF que cela commence à bien faire. Les balayages avec le rayon paralysant qui consiste à traiter tout le monde d’antisémite dès qu’on a l’audace de critiquer l’action d’un gouvernement. C’est insupportable. Nous en avons assez. La République, c’est le contraire des communautés agressives qui font la leçon au reste du pays. », a-t-il conclu.

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info

© Photos : DR 

Yossi Avraami

Recherche

Yossi Avraami
Yossi Avraami